yacht club quiberon,ycq,regates,organisation,nautique

Grand largue 2024 3/5 mai

L'idée : faire naviguer les jeunes sur des bateaux de skippers bénévoles

L’idée de faire naviguer les jeunes sur des bateaux de skippers bénévoles et de favoriser, par des activités nautiques, l’adaptation à la vie sociale de personnes malmenée par la vie, a immédiatement intéressé Éric Tabarly. Il a accepté de parrainer cette action. Depuis la disparition d’Éric, son épouse Jacqueline soutient toujours activement l’association et en est la marraine. Nous partirons de Port Haliguen, port bien abrité, donnant sur le Golfe et qui vient d’être entièrement rénové.

En fonction de la mer et du régime des vents, nous découvrirons une des îles du Ponant, soit Belle-Île, les Grands sables, (vent de Sud à Ouest) ou Sauzon (vent d’Est le matin et bascule à l’Ouest enfin de journée), avec passage par En Toul Bras si la mer est calme, soit Houat (vent d’Est à Nord) avec passage du Béniguet. Ces navigations d’environ 10 nautiques nous permettront de découvrir ce magnifique univers insulaire avec ses côtes, ses plages et ses phares et fortifications.

Pour la petite histoire, « Houat » en breton signifie « canard », tandis que « Hoëdic », à côté veut dire « caneton ». Par ailleurs, En Toul Bras, c’est le grand trou ce qui devrait rassurer les skippeurs, contrairement à son voisin En Toul Bihan, le petit trou, il y a toujours au moins quatre mètres d’eau et pourvu que les conditions de mer soient bonnes, on évitera le détour par le phare de la Teignouse (la roche méchante ou la maison de la nuit en Breton, les philologues en débattent). Quant à Belle-Île, son nom breton Gerveur, curieusement, n’a pas été conservée ou francisé.

Le lendemain on fera un parcours en baie pour nous approcher du Crouesty et de La Trinité sur Mer, 2 autres ports de plaisance réputés de la côte atlantique.